Low Cost Art

mars 15, 2010

Le réveil

Si vous voulez retournez: Avant le début du roman « Lien hypertexte »

Réveil, retour brutal à la réalité. La conscience reprend ses droit, les yeux restent clos, une présence à mes côté.s Trop de brume encore, plaisante, il doit rester encore dans mon corps je ne sais quelle quantité de vodka. Une femme à mes côtés, je me demande quel jour on est, j’y penserai plus tard. Me lever avant tout, et surtout, ne pas la réveiller. Elle dort encore, je le sais. C’est mieux, j’évite de devoir lui dire de rester un peu dans ce grand lit bien chaud pendant que je m’occupe de tout. Faire doucement, d’un seul geste fluide et continu, sortir de la pièce, sans faire de bruit, sans chercher à en faire trop peu. Rassembler mes souvenirs et ensuite faire du café, ou l’inverse. Mission accomplie, jusqu’ici, tout va bien…

Si vous voulez retournez: Avant le début du roman « Lien hypertexte »

Page d’accueil

Publicités

mars 14, 2010

Elle entre dans la cuisine…

Si vous voulez: Page précédente

En entendant son hôte d’une nuit se diriger vers lui, Pierre dépose son stylo, ferme machinalement le carnet qu’il considère comme son meilleur ami, et s’occupe de dresser la table en vue de rendre agréable le premier et dernier repas qu’ils prendront ensemble. C’est un prétexte, ce qu’il souhaite c’est que tout se passe pour le mieux selon ses critères. Il s’affaire, sans trop de précipitation, elle entre, lui dit bonjour, il répond,  ne se retourne pas, pas trop vite, sa voix d’abord, il veut l’entendre, se laisser bercer par elle, échanger quelques mots creux, ce n’est pas le contenu qui l’intéresse, mais le contenant. Il lui proposera de prendre place à table, il tournera le dos à la fenêtre, elle lui fera face, quoi de plus beau que le soleil du matin baignant le visage d’une inconnue qui le restera… C’est comme cela que les choses se passent, à une ou deux exceptions près dont le souvenir ne le fait toujours pas sourire à l’heure actuelle. Ce matin va être différent des autres…

Si vous voulez: Page précédente

Page d’accueil

mars 13, 2010

02-03-2010 Journal de pierre

Filed under: Roman lien hypertexte — braloup @ 8:20

02-03-2010

Les jours les plus sombres sont maintenant loin derrière. Ils ressemblent à un mirage lointain sur lequel les yeux ne peuvent s’empêcher de  se poser quelques instants. Regard jeté en arrière, soubresaut, pas trop longtemps, c’est réconfortant, et une excuse pour cesser d’avancer. Je comprend une fois de plus qu’il n’est pas de meilleur carburant pour l’immobilisme. Faudrait-il être toujours cet homme debout qui avance ? Il semble que oui, aux yeux du monde. Pour ce qui est des miens… Je l’entend qui arrive, elle est blonde cette fois, je crois.

Si vous voulez retourner à l’histoire: Heureusement, on est mardi

Heureusement, on est mardi

Filed under: Roman lien hypertexte — braloup @ 4:19
Tags:

Si vous le voulez: Début du roman « Lien hypertexte »

Pierre ne le sait pas encore, mais aujourd’hui, on est mardi. Il est rare qu’il se rende au travail le mardi. Il aime beaucoup trop la vie nocturne que l’on trouve le lundi dans ces lieux où il aime se rendre pour boire plus que de raison. Il aime se réveiller une fois par semaine en se demandant qui est cette femme dormant à ses côté. Il dort peu, et immanquablement il se réveille avant elle. Le plus souvent, il est incapable de savoir comment elle s’appelle.  N’est pas sûr d’avoir pris soin de le lui demander. Se rappelle parfois avoir fait l’amour, et pratiquement jamais à quoi va ressembler exactement celle qui apparaîtra dans la cuisine. C’est là qu’il les attend, un somptueux petit déjeuner et un adieu, jamais d’au revoir. Le rituel ne change pas depuis les quelques mois qu’il a adopté ce fonctionnement. Il s’installe en compagnie d’un café, d’un stylo et de ce journal dans lequel il griffonne lorsqu’il en a le temps et l’envie.

Si vous le voulez: Début du roman « Lien hypertexte »

Si vous voulez lire la suite: Elle entre dans la cuisine…

Page d’accueil

mars 12, 2010

Pourquoi il y a un début avant le début ?

Si vous voulez retourner au début du roman: lien hypertexte

Vous voulez savoir pourquoi il y a un début avant le début ? L’explication est des plus simple, c’est possible. C’est le contenant ou le contenu qui fait le livre ? Le débat fait rage, il s’alimente à la mamelle de ce que les nouveaux médias permettent comme créativité… J’ai pris  parti, arbitrairement, je me range du côté des progressistes.

Imaginez un format papier, même créatif (des anneaux par exemple), qui permettrait de laisser  au lecteur le choix du sens dans le quel il aborde la narration de l’histoire (du début vers la fin ou du début vers un autre début). Et maintenant, imaginez que vous vouliez permettre à ce même lecteur de voyager de l’un à l’autre, pour enrichir l’histoire qu’il crée au travers des choix qu’il peut être amené à faire lors de sa lecture. Il faut un mode d’emploi pour la version papier, un simple clic pour la version électronique…

L’originalité du concept va bien plus loin, si vous aimez les notes explicatives, j’en saupoudrai ça et là. Ou les regrouperai sous le clic de votre souris. Les voies sont multiples, il n’en reste pas moins que l’auteur reste aux commandes de sa création. Il reste celui qui balise, il a exploré toute les voies et ne laisse rien au hasard. La toile ainsi tissée devient une œuvre,  un rhizome de liens hypertextes, une forme de lecture qu’il est impossible au papier de supporter…

Si vous voulez retourner au début du roman: lien hypertexte

Si vous voulez vous retrouvez avant le début du roman: lien hypertexte

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.